Delirium tremens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Delirium tremens

Message par Gooroo Barbados! le Lun 17 Mar 2008, 13:47

C'est un vieux truc que j'ai écris pour l'école. J'ai ramassé un zéro bien pointé, parce que je me suis amusée à rythmé cette nouvelle,musicalement parlant...
Le thème c'était de la combiner avec un chanteur; j'ai pris Tom Waits (mon père spirituel), forcément vu qu'elle connaissait pas cette maudite prof! (et puis elle trouve sa vulgaire)

Qui as t'il dans cet immeuble?

Il me semble familier... Je vois des inscriptions sur les magazines. C'est écrit ;

Il n'est jamais revenu, il se cache du monde.

Je crois savoir pourquoi. Il a fait son chemin. Il n'a pas d'enfants, ni d'amis et ni de chiens.

Cette pièce est en train de pourrir avec tout les colis qu'il n'a jamais envoyer.

Mais qui as t'il dans cet immeuble?

Allons voir en haut. En tout cas, ce n'est surement pas un endroit pour les jeux d'enfants.

Quel est ce bruit autour de moi?

La pièce est vide.

BERRRCCCKKK


Il y a des araignées longeant mon corps, des chauves-souris collent le plafond et des éléphants rose écrasent le sol.

J'ai bu à trop forte doses.
Mais qui as t'il dans cet immeuble?

***DeS FlAsHs-BaCkS éClAiReNt MoN eSpRiT***


Une mauvaise blague et de la soupe aux haricots

Un grand ciel noir de plomb et une voiture défonçée

Un vieil homme et des vieux os rongés...

*

* *

* * *
Où Est-il? Il devrait déjà être arriver.

La porte commençe à disparaitre. Impossible de bouger; l'un de mes pieds semble souffrir.

Bordel de Bordel! Ce foutu alcool n'as pas fini de me dégouliner son sirop empoisonné sur la cervelle.

Une mauvaise blague? Ah oui elle parlait de ce type. On s'est bien marrer là dessus. Petit Joe venait de la lacher quand nos bouches étaient remplie de soupe aux haricots. Infect mais sa tapisse le ventre.

Des habits déchirés, Un costume, une cravate bien serrée,des yeux vitreux, il n'avait pas l'air de connaitre la taule.

L'ambiance chauffait, l'argent refroidissait.

Les filles aux chevelures profondes et maquillées de sauce barbecue ne voulaient plus de nous. On avaient claquer tout son fric. Il ralait.

Il y avait des nuages lourds, nous étions dans une petite Ford sur une route étroite, la musique sombrait comme nous; Des hommes de la terre après le travail . Oui nous étions comme ça...

Et sur des chevaux noirs, non je ne crois pas.

Un arret.

Il y avait un vieux schnock dans son Rocking-Chair.

Avec ses dernières dents il rongeait des os tout en disant:

.Faites gaffe à ce type.
Là, on a pissé de rire. Mince. L'image s'efface. Je retourne dans la pièce pourrie.

En remarquant que j'était et je suis assis.


Pour l'instant je voudrais de la musique.

Avec des cuivres puissants comme les flammes de l'enfer.

Des tambours CINGLANTS qui vous douche le dos.

Clang BOOM Steam BOOM Clang BOOM Steam BOOM



.C'est la vraie musique du monde.


Elle sort le coeur et dévore l'intérieur avec ses mains harmonieuses.

Entendre l'humanité dans le goitre de métal de l'homme, déchirer sa peau pour mieux ressentir chaque vibrations d'instruments à cordes...

Quel sortilège, n'est-ce pas?

Tape des mains! Tape des pieds! Toi, le mortel!

Secoue ton sang, fait le valser autour de ton corps par de là les instruments, sans regrets, sans mélan' .

La musique s'accroche aux mur et aux plafonds.

Elle arrache ta tête avec ses inventions.


L'être humain est une bête.


Comme un fauve, il hurle son nom dans la foule grouillante. Il désigne un compagnon et se bat pour marquer son territoire.Ou pour des choses qui ne lui appartiennent pas.

Comme un apprivoisé, il répond a ses envies, se rend adepte des maladies, séduit la mort de son corps blanc et marbré. Il obéit à des principes ou a un seul maitre;


As tu payer tes factures?

Oui, m'sieur!

As tu éteind cette flamme?

Oui, m'sieur!

As tu travailler toute la nuit?

Oui, m'sieur!

As tu vu cet homme?

Oui ,m'sieur!

As tu fixé ton arme?

Oui, m'sieur!

Et ta mère ta t'elle vu?

Non, m'sieur!

As tu traversé le lac?

Oui, m'sieur!

Vas tu rester dans la boue?

Oui ,m'sieur!

As tu bu comme un porc?

Oui, m'sieur!


Et bien je me suis dit plus jamais. Plus jamais ces saloperies!

J'ai peur.

Mais qui as t'il dans cet immeuble?

Je vois des objets maintenant, ma vue se règle.


J'ai des habits mais pas de visage.
Il y a du pain mais pas de beurre.Juste des tables et non des chaises.

Un grand couteau , sans le steak.

Un long plat et rien dedans.

De la cendre mais pas de cheminée.

Je suis grand et je me fais dominer.

C'est bizarre ont dirait que le diner va s'amener.

EEEeeehhh ooOHH ! Il y a un alchoolo dans cet immeuble!

Bigre. Je crois m'entendre mais rien ne sors.

Suis-je seul au monde?

Ca y'est je me rappelle un peu. Après le vieux schnock...
*

*

* *

*

Deux cent mètres plus loin, un accident à vous envoyer six pieds sous terre. Tout le monde dansait.

Et c'est moi qui ait débuté; tout en sortant, un de mes pieds se brise vers la portière, mes habits craquent , tandis que le sang inonde mon corps.

Petit Joe de Namibie s'envolait par dessus le pare brise et s'écrasait comme un oeuf sur la route caillouteuse.

Jack le couteau se défonçait le visage par les roues et se faisait dévorer tout cru par la grande

faucheuse.

Sal se noyait dans les carambolages et parvenaient à pousser un dernier cri de douleur.

Quand je me relève, Petit Joe gémis.


Je vais chercher de l'aide

Lui dis-je,

en m'enfonçant dans les champs de mais, où au loin s'étirait un immeuble ténébreux.

Soudain, Bruits de pas furtifs.
Je me retourne.C'était lui. Il nous avait suivi, il va se revenger et nous crevés.

J'ai tout pigé. Je suis en train de me cacher dans sa barraque.Un piège? Peut-être...

Le plat est vide.C'est pour ma carcasse. Il va m'arracher la peau avec ses dents de pinguin_ comme il a fait avec toutes ses victimes qui voulaient envoyer leur courrier.

Il nous as eu. Lui et sa sale gueule.

J'entend un son en bas. Il vient d'ouvrir la porte.

Chut! Chut! Chut!


L'angoisse m'envahit et mes poils se redressent.

Quand il ouvre enfin la porte, ses yeux jetent sur moi un regard haineux et sans saveur.

Lui n'as pas bu; il à complétement conscience de ses actes.Toujours.

Tiens, en même temps, je comprend que le schnock n'en était pas un.

Juste un chien tout maigrichon.

Mais là, sale gueule s'énerve.On s'est moqué de lui tout à l'heure, on lui a pris tout le flouze qu'il possédait. Je ne l'ai pas défendu. Il ronge les sang.


Petit Joe, Jack le couteau et Sal sont morts à présent. Je venaient juste de les connaitrent.Tout comme les autres au début. Cette enflure les à tous supprimés.

Et ils sont là, en bas, déjà découper et emballer dans les colis.

Pourtant dans l'accident, ou plutot la bataille, Sal est parvenu à lui défonçé le pied avec la portière...

Et je me moque de sa poire parce qu'il à l'air de souffrir.

De toute façon, il va me saigner, dans son immeuble de poste. Je n'ai plus aucune chance.

C'est alors qu'il arrache ma cravate, sors l'un de ses meilleurs couteau de tueur et m'égorge avec.

Ensuite, comme il voulait plus de violence, il sortit mes intestins prendre l'air.

Je suis en train de mourir.Il se prend pour qui? Lui aussi il déteste la vie.

Mon corps semble fondre et ma vue diminue.

Dans cette confusion, je le vois disparaitre à son tour, les deux mains plaquée sur sa gorge saignante.

Sale con. Tu croyais m'avoir. Mais te voilà mort à présent. T'aurais du t'en rendre compte;

Toi et moi ont fait la paire.

Jamais on ne reviendra, mais pour l'instant ...


Je voudrais un Whisky et une chaise pour m'assoir mon ami...


Dernière édition par Gooroo Barbados! le Lun 17 Mar 2008, 13:52, édité 1 fois (Raison : Escusez dabord pour les fautes occasionnée ainsi que mon language qui est cru quelque temps. je suis née avec une charretière dans la gorge)
avatar
Gooroo Barbados!
Esclave
Esclave

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 27
Localisation : Barbadosugarland
Art de prédilection : Illustrationementcinématographicophotobd
Loisirs : pleins
Date d'inscription : 17/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delirium tremens

Message par chabanon le Lun 17 Mar 2008, 14:05

ton idee de rythmer la nouvelle est pas mal. L'histoire est un peu decousue je trouve (normal pour un pochtron), la fin me plait bien. Mais surtout fais gaffe a l'orthographe (parce que la ca pique un peu les yeux).
avatar
chabanon
Navigateur
Navigateur

Féminin
Nombre de messages : 293
Age : 33
Localisation : pas tres loin de chez kulgrim...
Art de prédilection : mettre les mains dans les urines
Loisirs : vexer les copines de syboule
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delirium tremens

Message par Gooroo Barbados! le Lun 17 Mar 2008, 14:10

Oui, j'ai fais un copié collé sur un ancien forum où j'était en 2005.
Sinon je m'était escusée pour ces fautes d'orthographes...
Merci pour ton commentaire (rhaa vivement chez moi)
avatar
Gooroo Barbados!
Esclave
Esclave

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 27
Localisation : Barbadosugarland
Art de prédilection : Illustrationementcinématographicophotobd
Loisirs : pleins
Date d'inscription : 17/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Delirium tremens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum