H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Message par bsb92 le Lun 14 Sep 2009, 00:41

Salut ! Alors on m'a dit poste des trucs écrits, je me suis dis mouuai mais tout ce que j'écris c'est souvent des fanfictions (c'est à dire par rapport à des artistes) et c'est que il y a quelques temps que je m'ouvre enfin ! Donc pour l'instant je peux vous montrer un début d'histoire que j'imagine plutôt en film ou au cinéma. Sa s'appelle H.U.M.A.N sa se passe dans un futur proche, différent de ce que je fais d'habitude plutôt dramatique mais qui finit par envoyer un message d'espoir !

Donc l'histoire se déroule en 6 grands chapitres. Je vous met le premier déjà :


H.U.M.A.N.

Chapitre 1 : Harris

« Il est 11 heures du matin ! C’est l’heure de se lever pour ceux qui seraient toujours en train de dormir ! Non mais regarde-moi cette belle journée Patrick ! Oh ou… »

Le réveil. Cet appareil qui vous rappelle à la réalité alors que vous voudriez bien l’oublier. 11 heures… Je m’appelle Harris et je suis l’un des seuls survivants de la planète.
« Harris rapporte moi des clopes s’te plait… » dit une jeune femme un peu dans les vapes.
C’est ma sœur, Kelly. Elle n’est plus la même depuis la mort de mes parents. Sa ne m’étonnerait pas que dans quelques jours je la retrouve pendue dans la salle de bain… je ne peux rien n’y faire.
« Ouai…J’y vais, laisse moi juste le temps de m’habiller. » dis-je.
11h30. Je suis lavé, habillé et prêt à sortir. J’attrape juste mon portefeuille et un briquet puis je me retrouve dans les rues de New-York enfin…ce qu’il en reste.
Le peu de scientifiques restants ont conclus que 93 % de la population mondiale a été exterminée par un minable virus. Aujourd’hui on ne relève plus de victimes concernant ce parasite mais ce n’est pas pour ça qu’il n’y a plus de morts. Il est passé et a laissé derrière lui les miettes qui prient pour que leur fin arrive…Beaucoup de personnes présument ça comme le début de l’apocalypse, tous ceux là vont sûrement un jour se suicider. Sur les quelques centaines de personnes rescapées, je dois être l’un des seuls à avoir encore l’espoir d’un jour meilleur…
« -Lili ?!, criais-je en avançant vers le comptoir d’un bar
- Je peux vous aider ?, demanda un petit goss.
- Euh ouai elle est où Lili ?
Le gamin tourna la tête vers la droite et montra une jeune femme, allongée par terre, la corde au cou.
- Mince…,dis je en mettant les mains sur le haut de ma tête…T’es son fils ?
- Oui. Mais vous inquiétez pas, c’est ce qu’elle voulait alors… tant mieux !
Ce gars me fait penser à moi quand j’ai surpris ma mère en train de se pendre il y a deux ans. Je me souviens encore, elle souriait tel un ange. J’ai rien pu faire pour l’en empêcher, à vrai dire j’ai même pas essayé, j’ai rien dis, je l’ai laissé faire…parce que c’était la première fois depuis des années que je la voyais heureuse comme ça.
- Alors vous voulez quoi ?
Je me ressaisis.
- Euh oui un paquet de Marlboro ça ira, répondis je en souriant.
- Je vous les offre, tenez… De toute façon je vais partir d’ici bientôt, dit-il en lui tendant le paquet de cigarettes.
Je pris le paquet, le regarda quelques instants pour enfin comprendre que ce goss faisait parti de ceux qui espéraient encore.
- C’est bien petit, c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de gens comme toi… C’est dommage, soupirais-je. »
Puis je sors du bar et voilà que je me fais coincer par un « pote », Gavin. Toujours avec son skateboard, ce gars là est resté un ado dans sa tête. Il passe son temps à se droguer, à bouffer et à rire comme un crétin. J’ai pitié en fait, il souffre tellement de la mort de ses proches qu’il essaie désespérément d’oublier et de repartir à zéro en faisant comme si tout aller bien !
« Yo mec ! Tu me rendrais un gros service ? , s’exclama Gavin.
- Pourquoi tu veux quoi ?, répliquais-je en sachant déjà ce qu’il lui voulait.
- Ben tu vois celui qui me refilait ma cam est plus là maintenant…
Plus là= Mort.
- Donc si tu pouvais…
-Oh enfin une bonne nouvelle ! Vieux, cette *oula ça pue* était en train de te tuer je te jure ! Sans drogue, tu te sentiras beaucoup mieux !, riais-je en lui coupant la parole.
J’avance droit devant moi en l’ignorant.
- Man ! S’te plait ! On est amis quoi ! , supplia t’il.
Je m’arrête. Mot de trop pour moi.
- Joue pas la soi-disant carte de l’amitié avec moi, ça marche plus. Je n’ai pas envie de devoir aller te chercher encore une fois à côté d’une plaque d’égout, à moitié mort, tu m’entends ?
- mm… Ah je comprends… C’est Kelly c’est ça ?
- Qu’est ce que Kelly vient foutre là dedans ? C’est entre toi et moi !
- Ok ok bon um sinon ce soir je peux m’incruster chez toi ?
- … mouai c’est bon…
- cool ! Bon à ce soir alors !, déclara-t-il avant de s’en aller, son skate à la main. »
Je regarde ma montre. 12h30… Je vois Gavin partir au loin puis je retourne chez moi.
En ouvrant la porte, pas de bruit. J’appelle ma sœur, toujours rien…
« Je suis pas aller acheter tes cigarettes pour rien j’espère ! Répond quoi ! »
Sûrement en train de dormir. Je m’écroule sur le canapé et là je l’aperçois dans le miroir. Sereine et blanche, s’en est fini pour elle. Je m’y attendais alors…alors pourquoi je n’arrive pas à retenir mes larmes ? Peut-être que ce n’est pas de la tristesse, peut-être que c’est de la colère… Pourquoi ? Tant de questions…Je hais ma sœur de ne pas avoir tenu le choc comme je hais ce *dame de joie* de bon Gavin de ne pas voir la réalité… Une larme, deux puis trois. Je ne pouvais pas m’arrêter, je ne pourrais pas…non tant que je n’aurais pas compris pourquoi tant de gens se suicident ! Alors je reste là à regarder ce corps puis je me rappelle que je tiens toujours le paquet de Marlboro dans mes mains. Sans le regarder je l’ouvre, prend une cigarette et la met à ma bouche. Puis de l’autre main tout doucement, je prends mon briquet dans la poche gauche de mon pantalon et allume ma (sa ?) cigarette… Une bouffée, un bol d’air frais… Pourquoi les gens sont si lâches ? Ma famille m’a laissé seul… a-t-elle juste pensé à moi ? Je ne crois pas. Le temps passe, les heures filent à toute vitesse et moi je suis là à vider le paquet de cigarettes en espérant y laisser toute ma rage, en espérant me consoler mais…
« Eh mec je suis là ! », s’exclama Gavin qui arrivait.
-ah eu c’est toi ?... Il est quelle heure ?...
- Eu 19h30… Je te dis pas, tu fais une de ces gueules !! On dirait que quelqu’un est mort !, ria Gavin.
- mm… non il y a rien de tout ça je t’assure !, mentis je.
- Ouai je m’en doute ! Mm ta sœur est pas là ?
- euh…elle dort !, bégayais je.
- Il te reste des sodas ?
- Il doit en rester, va voir dans la cuisine je crois qu’il y a des bacs.
- Ok merci mec !, cria t’il en s’en allant.
Dès que Gavin fut partit dans la cuisine, les larmes sont revenues… Je les essuyais mais rien à faire, je décidais d’en finir maintenant sinon « elle » allait me hanter. D’un seul coup de poing, je brisais le miroir. Gavin revient quelques minutes après, l’air de rien comme s’il il n’avait pas entendu, avec un gros pack de bières… Pourtant j’étais là devant lui, tremblant avec les poings en sang mais il n’osait rien dire.
- mm je n’avais pas remarqué que ton miroir était brisé, je t’en offrirai un autre…, hésita t’il.
- T’en donne pas la peine merci, je… Je vais prendre l’air, à t’à l’heure... »
Je sortis sans rien dire.
Les lumières obscurcies de la nuit m’entourent de toute part. Filet de brume s’échappant de ma bouche, c’est sa dernière cigarette…ma dernière cigarette. C’est bien ce que je pensais. Fumer ne règle rien, ça fait juste te prouver que tu es toujours une personne à consoler, que tout va mal dans ta vie,… Je ne veux pas être cette personne. Fumer conduit à oublier, à t’entourer d’une certaine nostalgie. Je ne veux pas devenir comme ces suicidaires, j’ai peur. Je dois être fort, je dois aller de l’avant et pour ça il faut que j’affronte mon passé, que j’accepte la mort de mes proches. J’enlève ce qui me lie encore à l’oubli, au refus et je le jette par terre en prenant soin de bien l’écraser. Je rentre.
« Qu’est ce que… ? »
Des personnes entourent ma maison. L’emploi du pluriel est bizarre… Mais j’ai compris, c’est une fête.
J’ouvre la porte en sentant les regards se tournaient peu à peu vers moi. J’aperçois Gavin, un verre à la main. Je reste sur place, figé. Puis enfin il me remarque.
« Ah mince ! Surprise !!!! Alors Harris qu’est ce tu dis de ça ? J’ai fais fort hein ! Il y a tout l’Amérique dans ta maison, tu te rends compte ! Sa fait des mois que j’organise ça et voilà ! »
Quoi ? Qu’est ce qu’il veut que je lui dise ? Bravo ? Il n’a rien compris alors… Les larmes coulent sur mon visage, cette fois il ne peut pas éviter l’affront.
« - Harris ça va ?
- Dis-moi que tu le fais exprès, dis-je sans le regarder, Je peux pas croire ça, non. Tu comprends pas ou quoi ? Comment t’a pu me faire ça ? Comment t’as pu oublier tes proches ?, dis-je, les larmes aux yeux.
- Je… J’ai mis du temps à organiser cette fête, j’ai pensé que ça te ferait plaisir, changea Gavin de sujet.
- Arrête ça bon sang ! Barre-toi avec ta bande ok ? , criais je
- … La fête est finie, allez vous en. »
Gavin resta devant moi après que tout le monde soit parti. Puis le regard dans le vide, il se décida à me parler.
« - Je… J’ai compris que Kelly était morte mais je pensais que c’était mieux pour toi d’oublier.
- Erreur Gavin ! Tu crois qu’oublier aide à aller mieux ? Mais regarde-toi bon sang ! Je me demande encore pourquoi tu ne t’es pas encore suicider. Tous ceux que tu connaissais sont morts, il ne reste plus que moi et tu es sur le point de me laisser filer.
- De quoi tu parle ? Je vais très bien… J’ai des amis, j’ai une vie, je sors… Mes parents…sont…, dit Gavin, n’arrivant pas à finir sa phrase.
- Tes parents sont morts Gavin.
- Non, nan…Pourquoi tu cherche à te faire du mal ? Pourquoi tu n’avance pas comme tout le monde ?, cria Gavin.
- Oh crois-moi j’avance, je souffre peut-être mais au final ce n’est pas moi qui me serais pendu. Toi, tu fais semblant d’être heureux, à quoi bon. Vois la réalité en face, c’est ça qui t’aidera à avancer… mais bon faut mieux arrêter là, on se comprendra jamais de toute façon. J’espère qu’un jour tu te rendras compte que j’avais raison.
- C’est ça que tu veux ? Ben ok, je me casse mais t’es tout seul maintenant… Je te souhaite bonne chance et ah oui encore une chose, j’espère, moi, que ça sera toi qui te rendra compte que t’a eu tort… Adieu. »
Adieu Gavin.
Seul. Je ferme les yeux pour tomber dans un profond sommeil mais ça ne dure jamais…
« Vous avez un nouveau message ! Vous avez un nouveau message ! »
Qui peut bien m’écrire maintenant que je suis seul. Je me dirige vers l’ordinateur. J’appuie sur la touche « Enter ». Tiens c’est un message du fameux forum. Il a été créé pour accueillir tout les survivants. Gavin a dû oublier de se déconnecter. Moi je n’y vais jamais, je n’en éprouve pas l’utilité car tous ceux qui vont sur ce forum se mentent entre eux. Ils s’aident à oublier.
Le message provient d’un certain Nick C. : « J’en ai marre de voir les gens souffrir. Sa y est je suis seul maintenant, je n’ai plus rien à perdre alors il est temps pour moi de réaliser quelque chose qui saura tous nous sauver. Je veux redonner espoir, je veux voir vos sourires, non de vrais sourires ! Je ne veux plus entendre que tout va bien alors que la mort frappe chaque jour à nos portes, je ne veux plus me cacher… Mais pour ça j’ai besoin de vous. Si vous êtes comme moi, prêt à vous battre, j’organise une campagne pour redonner de la vie à ce monde. Si vous êtes intéressé je serais, dans exactement un mois à Redondo Beach qui se situe en Californie, à Los Angeles. Je vous attends.
NC. »


Voilà si sa vous plait je mettrais la suite sinon ben.... rien xD

PS : si il y a quelques fautes désolé je crois que c'est la version non corrigée car elle est pas en format scénario.
avatar
bsb92
Paysan
Paysan

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 24
Art de prédilection : écriture scénario
Date d'inscription : 13/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Message par PIL451 le Mer 16 Sep 2009, 14:13

Y'a plein de fautes et les temps des conjugaisons sont hasardeux mais ça semble bien parti...

---------------'Ô' www.vikings2000.com 'Ô'---------------
"Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière"

Michel Audiard

http://aaarghdamned.blogspot.com
avatar
PIL451
Les druides
Les druides

Masculin
Nombre de messages : 10971
Age : 147
Localisation : LYON
Art de prédilection : OUI
Loisirs : OUI AUSSI
Date d'inscription : 26/07/2006

http://aaarghdamned.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Message par bsb92 le Mer 16 Sep 2009, 15:49

Normal je me suis pas relue :p (l'excuse ehe) , cool ;) merci de ta réponse !
avatar
bsb92
Paysan
Paysan

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 24
Art de prédilection : écriture scénario
Date d'inscription : 13/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Message par Cohars le Sam 19 Sep 2009, 00:31

j'ai pas tout lu :p, il est trop tard, demain ^^juste :

"« Harris rapporte moi des clopes s’te plait… » dit une jeune femme un peu dans les vapes.
C’est ma sœur, Kelly."

Alors .. c'est la narrateur qui parle, il présente ça soeur comme "une jeune femme un peu dans le vapes" puis dit après "C'est ma soeur ....." le narrateur étant omniscient, ça fait bizarre je trouve.
avatar
Cohars
Navigateur
Navigateur

Masculin
Nombre de messages : 280
Age : 23
Art de prédilection : Aucun ! Je fais juste un petit scénario à mes heure perdus !
Date d'inscription : 23/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Message par bsb92 le Sam 19 Sep 2009, 15:27

Nan t'as pas compris ^^ Déjà le narrateur est interne, pas omniscient ! En fait je sais pas si t'as vu mais j'ai dis au début que je l'ai imaginé pour faire une adaptation en film. Donc après j'ai fais la version script. Et dans un film voilà comment sa se déroulerait Il y a le réveil qui sonne. Harris appuie sur le bouton off pour le stopper. Il y a la voix off, il s'assoit sur son lit puis on voit arriver derrière lui une femme un peu dans les vappes. Donc nous on le voit mais lui il ne sait pas encore que c'est sa soeur.

Dites vous que c'est une version incomplète, imaginé pour formé un script ! Et pas un roman c'est pour sa que je décris pas tout :p J'espère que t'as compris, mais en tout cas le narrateur est interne pas omniscient !
avatar
bsb92
Paysan
Paysan

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 24
Art de prédilection : écriture scénario
Date d'inscription : 13/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Message par Cohars le Lun 21 Sep 2009, 19:25

hum hum .... ouép désolé, j'ai confondu les deux, mais je ne penser pas omniscient.
avatar
Cohars
Navigateur
Navigateur

Masculin
Nombre de messages : 280
Age : 23
Art de prédilection : Aucun ! Je fais juste un petit scénario à mes heure perdus !
Date d'inscription : 23/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Message par bsb92 le Lun 21 Sep 2009, 20:14

Ah ben raison de plus alors lol
avatar
bsb92
Paysan
Paysan

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 24
Art de prédilection : écriture scénario
Date d'inscription : 13/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: H.U.M.A.N (interdit au moins de 12 ans, j'exagère mais bon)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum