Histoire d'un Démon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire d'un Démon...

Message par Flag Senpaï le Mer 15 Sep 2010, 16:00

Re salut à tous,

voilà le début de l'histoire dont je parlai dans le post précédent. Et j'avoue que j'aimerai vivement avoir vos avis, suggestions et critiques de toutes sortes. N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez du "style" d'écriture :p J'espère que ça vous plaira...

Histoire d'un Démon
Tome 1: apocAlypse


introduction : la mort du clAir de lune


« Qui suis-je ? Quel est le but de mon existence ? De mon destin ? Dans un monde où je ne représente rien, que puis-je faire pour le changer ? »

La pleine lune brillait fort en cette nuit d’été, et les fins nuages qui défilaient devant elle lui donnaient un visage démoniaque. La lourdeur du climat imposait un silence pesant, prémice d’un événement destructeur.
Sur une route sombre, bordée d’arbres, des voitures noires aux vitres teintées roulaient à vive allure. Assis à l’arrière, Antonio Aragnetti regardait le joyau de la nuit par la fenêtre.
- « Alors Tony ? », dit une voix. « Est-ce que tu vas enfin me dire où on va ? »
Celui à qui s’adressait cette question prit son temps pour répondre.
- « Il y a une semaine, un jeune garçon est venu me voir au club, pour me proposer un marché. En échange d’une information, il assassinait le chef des Yoggis. »
- « Assassiner le vieux Yoggis ? Tu plaisantes ?! C’est du suicide !! », rétorqua la voix, étonnée. « On perd notre temps alors. Ton gars est mort à l’heure qu’il est. »
Après un court moment, Tony répondit :
- « C’est ce que je croyais aussi, Luigi. »

La voiture arriva au bout de la route et s’arrêta en face d’une vieille grange abandonnée depuis des années.
- « Pourquoi tu dis ça ? Ne me dis pas qu’il a réussi quand même ?! », demanda Luigi alors qu’il sortait de la voiture.
- « Non seulement il a réussi », répondit Tony, sortant à son tour du véhicule, un de ces sbires lui tenant la porte. « Mais il a massacré tout le reste du clan… sans tirer un seul coup de feu. »
Même si Luigi avait aveuglément confiance en son chef, son visage montrait que cette fois il ne le comprenait pas. Alors que des hommes de mains sortaient de l’autre véhicule et se rassemblaient devant l’entrée de la grange, Tony poursuivit :
- « Tu sais combien je crois en notre Seigneur », dit il en contemplant la vieille bâtisse de bois, entouré de ses hommes. « Et bien je peux t’assurer que ce garçon n’est pas un de ses fils. »

Lorsqu’ils pénétrèrent dans le bâtiment, le chef Tony et ses hommes furent surpris de le trouver vide. Il n’y avait qu’une petite table au milieu de la pièce, éclairée par une unique ampoule autour de laquelle tournoyait un papillon. L’insecte semblait essayer désespérément de s’approcher de la lumière, comme si elle pouvait le sauver des ténèbres environnantes, et de ce qui s’y trouvait.
Le petit groupe avança prudemment, chaque pas résonnant lourdement. Lorsqu’ils arrivèrent près de la table, la porte de la grange se referma violement dans un couinement insupportable.
Un bruit de courant d’air se fit entendre, et une voix retentit :
- « Bonsoir messieurs. Soyez les bienvenues. »
Avant même que la phrase ne soit terminée, chaque homme s’était retourné, arme au poing, prêt à faire feu sur la menace. Et alors que quelques instants auparavant il semblait n’y avoir personne, un jeune homme d’une vingtaine d’années aux cheveux gris clair, la tête baissée et les bras croisés, était assis sur le bord de la table.
- « *dame de joie* mais t’es qui toi ?! », cria Luigi, menaçant l’individu de son pistolet. « Tu sors d’où ?!! »
- « Du calme. », intervint alors le chef Tony, avançant de quelques pas. « Rangez vos armes ! C’est lui que nous sommes venu voir. »
Chacun s’exécuta, puis Tony se tourna vers celui qui venait d’arriver :
- « Bonsoir Natas », lui dit il d’un ton amical. « Pardonne mes hommes. Mais il faut dire que tu nous as donné rendez-vous dans un endroit très… »
- « Où est l’information ? », coupa aussitôt le jeune homme.
Surpris dans un premier temps, Tony continua :
- « Je vois que tu es toujours aussi direct… », rétorqua t il en souriant. « Malheureusement, obtenir des informations sur une organisation secrète du nom d’Eden, c’est bien au-delà de mes compétences. J’apprécie que tu me croîs aussi influent, mais je ne suis qu’un petit mafieux »
Un silence suivit, puis le chef Tony se mit dos à son interlocuteur.
- « Par contre, ce que tu as fait pour moi m’arrange énormément…», continua t il sur air plus sérieux. « Même si je n’en demandais pas tant »
Et alors qu’il se dirigeait vers la sortie, il dit :
- « Tu es quelqu’un d’étrange, et de beaucoup trop dangereux. Tu comprendras donc que je ne peux pas risquer qu’un jour, on te demande de me faire ce que tu as fait aux Yoggis. Je n’ai pas le choix, tu dois mourir. »
Soudain, une voix puissante, résonnant dans la tête du chef comme une intervention divine, le pétrifia de peur :
- « Tu penses vraiment ce que tu dis ? Pauvre mortel ! Tu, n’as pas la moindre idée de ce que je suis, ou de ce dont je suis capable… Dis-moi, Tony ? Sais-tu comment mourir ? »
Tout de suite après, Tony se retourna d’un coup, et hurla, le visage complètement terrifié :
- « Nom de Dieu ! Butez-moi cette chose !!
En guise de réponse, un sourire narquois se dessina sur le visage de celui qui se nommait Natas. Et tout à coup, l’ampoule de la grange éclata … Le chaos cacophonique qui s’en suivit fut alors un orchestre de détonation.

L’homme de main resté à l’extérieur, près des voitures, s’alluma alors une cigarette. Mais son plaisir fut interrompu lorsque des hurlements de morts, tel un chant funeste, déchirèrent l’air. Déboussolé par les cris, il se précipita vers la grange, et blêmit lorsqu’il ouvrit la porte. La lumière de la lune était faible, mais elle était suffisante pour éclairer le bain de sang. Dans toute la salle, il y avait des cadavres défigurés par la peur.
Seul Luigi avait été épargné du massacre. Seul lui, avait vu ce qui s’était passé. Le regard figé, couvert de sueur et tremblant de tout son corps, il était recroquevillé contre le mur au fond de la grange, baragouinant des chuchotements incompréhensibles. Et juste au dessus de lui, écrit avec du sang, on pouvait distinguer ces quelques mots :
L’Apocalypse arrive…




chapitre 1 : la forCe de l’esprit


« Essayes, et peut être tu sauras. Persévères, et peut être tu réussiras. Bats-toi avec ce que tu es. Agis, et surtout tais toi ! »

Lorsque le dossier tomba sur la table en bois, un bruit sec retentit. Dessus, on pouvait lire : Eden, n°1411. Au premier coup d’œil, Max su tout de suite de quoi il s’agissait. C’était le chef de l’Eden lui-même, accompagné d’un envoyé spécial de l’Eglise, qui traitait cette affaire de la plus haute importance.
- « Vous savez pourquoi on vous a convoqué ? », demanda l’envoyé de l’Eglise.
- « Oui », répondit calmement Max.
- « Alors vous savez aussi à quel point la situation est grave. C’est pourquoi vous comprendrez qu’on attend de vous une totale coopération. »
Un silence suivit.
- « Tout ce que je sais est dans ce rapport », dit Max au bout d’un moment. « Je ne peux rien vous apprendre de plus. »
- « Aussi instructif ce bout de papier soit il, ce n’est pas pour ça que nous vous avons demandé de venir. »
- « Je ne vois pas alors en quoi je peux vous être utile. »
- « Voyons Max… Vous étiez le supérieur du n°1411, personne à l’Eden ne le connaît mieux que vous. Son caractère, ses émotions, ses craintes. Vous êtes le seul qui puisse nous donner ce genre d’informations. »
Après un nouveau silence, Max s’exclama :
- « Franchement, je ne peux rien vous apprendre de plus. »
- « Ecoutez », reprit l’envoyé de l’Eglise. « Vous ne connaissez pas toute la vérité sur le n°1411… »
- « Natas ! », intervint alors brusquement Max. « Il s’appelle Natas. Arrêtez de le nommer par ce numéro, comme si ce n’était pas une personne. »
- « Soit. Mais quoi qu’il en soit, vous n’imaginez même pas à quel point les conséquences de sa fuite peuvent être graves. De nombreuses vies sont en jeu, et si vous ne nous aidez pas, vous serez directement responsable de leurs morts. »
Après un court moment de réflexion, Max dû se résigner à accepter la réalité : pour le bien de tous, Natas devait rentrer à l’Eden.
- « D’accord », dit il. « Que voulez vous savoir ? ».
- « Enfin vous êtes raisonnable », se réjouit l’envoyé. « Commencez donc par nous raconter comment se sont déroulés les premiers jours de son entraînement. »
- « Très bien… », dit Max, prenant une grande respiration avant de commencer. « Natas peut être considéré comme un génie, et il est de loin le meilleur IDT que j’ai entraîné. Il m’a été confié après sa formation au combat pour que je lui apprenne à contrôler ses pouvoirs psychiques. On m’avait prévenu qu’il serait très différent des autres élèves que j’avais pu avoir jusqu’à présent. Toutefois, je n’imaginer pas qu’il serait si doué. »


***


Lorsqu’ils franchirent la porte, les trois élèves étaient déjà là, patientant depuis un moment. Dans la salle, il y avait tout un tas d’ustensiles servant à l’entraînement. Mais ce qui était le plus surprenant, c’était le gigantesque mur qui se dressait en plein milieu.
- « Bonjour à tous », dit Max.
- « Bonjour Maître », répondirent les élèves.
- « A partir d’aujourd’hui, notre groupe comptera un nouveau membre », continua Max. « Natas, je te présente ceux avec qui tu t’entraîneras désormais. Voici Japhet, et Sara. »
- « Salut », répondit le garçon et la fille.
- « Et celui qui est adossé au mur et qui semble toujours de mauvaise humeur, c’est Zérak ». Mais ce dernier ne daigna même pas lever les yeux.
- « Natas vient de finir sa formation au combat, et puisqu’il ne maîtrise pas encore très bien ses pouvoirs, je compte sur vous pour l’aider du mieux que vous pourrez ».
Japhet et Sara s’approchèrent alors de Natas.
- « Bienvenue à l’Eden », dit Japhet
- « Tu es plutôt mignon », continua Sara, ce qui ne manqua pas de gêner Natas.
- « Merci », répondit timidement ce dernier.

- « Maître », dit alors celui qui ne semblait pas accepter le nouveau venu.
- « Oui ? », rétorqua Max.
- « Nous sommes l’unité 7, l’élite de l’Eden. Je ne comprends pas pourquoi on devrait s’embarrasser d’un bleu qui ne sait même pas utiliser ses capacités psychiques. C’est une véritable perte de temps et un affront pour nous que de le mettre dans le groupe. »
- « Ecoutes Zérak, je sais ce que tu penses, mais les ordres viennent d’en haut. Alors pour une fois, arrête d’être aussi négatif et fait de ton mieux pour qu’il s’intègre. En plus, il est fort probable qu’il te surprenne. »
Zérak s’approcha à son tour de Natas et, l’air méprisant, répondit :
- « Je demande à voir ça. »

- « Très bien », poursuivit Max, se tournant vers Natas. « Maintenant que les présentations sont faites, nous allons commencer ton entraînement. »
- « D’accord », répondit l’intéressé, visiblement intimidé.
- « Tu te souviens de ce que tu as appris sur les pouvoirs liés à la télékinésie au cours de ta formation ? Et bien nous allons mettre ça en pratique. »

- « Ta première leçon consistera à maîtriser ta force mentale afin que tu puisses la modeler à ta guise. On m’a dit que tu arrivais déjà à déplacer un objet par la pensée, en utilisant justement cette énergie ? Et bien maintenant, grâce à elle, tu vas devoir faire un trou dans ce mur, spécialement construit pour l’occasion. »
Natas regarda alors son maître d’un air dubitatif.
- « Et comment suis-je censé faire ? Ce n’est pas parce que j’arrive à peine à faire bouger un objet à distance que je parviendrai à faire un trou dans un mur aussi épais », dit il l’air halluciné par ce qu’on lui demandé. « Je vais me casser le poigné si j’essaye. »
Cette réaction fit sourire Sara et Japhet.
- « Je vois », répondit Max. « Commençons alors par voir l’aspect théorique de l’exercice. Ecoute attentivement ce qui va suivre :
Tout être vivant est composé de deux sortes d’énergie. Il y a la force physique, qui est limité par les muscles, et la force mentale, qui lorsqu’elle est parfaitement maîtrisé, est largement supérieure. Si tu te concentres suffisamment, tu peux utiliser cette énergie psychique pour exécuter différentes actions. Par exemple, déplacé un objet sans le toucher, comme tu as appris à le faire ; ou encore, dans le cadre de cette leçon, considérablement amplifié ta force physique. Tu peux de cette manière de déplacer plus vite, faire un saut de grande distance, ou bien augmenté la puissance de tes coups lorsque tu te bats. Est-ce que jusque là tu comprends ? »
- « Je crois », répondit Natas. « En fait, l’énergie mentale est ce qui permet à un IDT d’utiliser ses pouvoirs psychiques. »
- « Exactement », poursuivit Max. « Toutefois, ton énergie mentale est liée à ta capacité physique. Donc plus tu utiliseras tes pouvoirs psychiques, plus tu consommeras l’énergie de ton corps. Par définition, un humain normal possède beaucoup moins d’énergie qu’un Contaminé. Mais lorsqu’on maîtrise de mieux en mieux ses pouvoirs, on peut arriver à rivaliser avec eux, du moins pour ceux qui ne dépassent pas le niveau 2. Au-delà, les techniques psychiques utilisant ta force mentale demanderaient trop d’énergie à tes muscles, et tu serais alors trop affaibli, au point que tu pourrais en mourir. Tu suis toujours ? ».
- « Donc dans tous les cas, un humain à de part sa condition d’être vivant des pouvoirs limités », conclut Natas.
- « C’est ça. Voilà pourquoi il ne faut sous aucun prétexte que tu affrontes seul un Contaminé de niveau 3 ou plus, c’est très important. »
- « Entendu. Mais alors, ça veut dire que ce type de contaminé peut exécuter des techniques beaucoup plus puissantes qu’un IDT ? »
- « Tout à fait. »
- « Lesquelles par exemple ? »
- « Ce n’est pas vraiment le sujet d’aujourd’hui, mais je pense que ça peut t’être utile de le savoir.
La base de toutes les techniques psychiques, et qui est donc la plus facile à maîtriser, est ce qu’on appelle la Télékinésie. A partir de là, on distingue quatre familles de techniques beaucoup plus puissantes : la Métalokinésie, c'est-à-dire la capacité à modeler les métaux ; la Métakinésie, qui consiste à transformer son corps pour augmenter ses capacités physiques de façon plus importante que part la simple utilisation de la Télékinésie ; la Psychokinésie, l’art de créer des illusions ; et enfin l’Elémokinésie, qui permet de contrôler les éléments de la nature, comme le feu ou la foudre.
Il n’y a que les Contaminés de haut niveau qui puissent utiliser ce type de techniques. Et elles sont de loin beaucoup plus dangereuses que la Télékinésie, voilà pourquoi il ne faudra jamais que tu en affrontes un qui peut les pratiquer.
Mais quoi qu’il en soit, tu ne pourras jamais apprendre de telles techniques, donc commençons par ce que tu es capable de faire. Et justement, faire un trou dans ce mur est largement à ta portée. »
Max se tourna alors vers Zérak :
- « Montre lui comment faire. »
Ce dernier se mit devant le mur, et pointa son index vers l’avant. Une énergie invisible, qui se manifesta par une sorte de distorsion de l’air, apparut alors autour de son doigt. Puis, il toucha le béton… C’est alors que, sous les yeux ébahis de Natas, le mur se fissura au point d’impact, et léger craquement se fit entendre. Fier de sa prestation, Zérak retourna à sa place. Max avança alors vers Natas :
- « A toi de faire pareil maintenant. Concentre ton énergie mentale dans ton poing, et frappe de toutes tes forces.»
Peu convaincu, le nouvel élève s’avança à son tour en face du mur, le poing tendu, près à cogner. Alors qu’il fermait les yeux pour se concentrer, les trois autres élèves et leur maître regardèrent attentivement. Même Zérak daigna lever la tête pour assister à la performance.
Après quelques secondes, Natas rouvrit les yeux, et, d’un air déterminé, frappa le centre du mur d’un coup puissant.
- « Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! », se mit il alors à crier, courant dans toute la salle et se tordant de douleur.
Japhet et Sara éclatèrent de rire, tandis que Zérak détourna la tête d’un air moqueur.
Sceptique quant aux capacités de son disciple, Max dit alors :
- « Et bah c’est pas gagné. »


***


- « Mais je croyais qu’il était un IDT de génie ? », demanda l’envoyé de l’Eglise, assis en face de Max.
- « En effet, c’est bien ce que j’ai dit », rétorqua ce dernier.
- « Alors comment se fait il qu’il n’est pas réussi l’exercice ? »
- « Il est vrai que, normalement, n’importe quel IDT parvenant à déplacer un objet à distance réussi très rapidement à amplifier sa force physique grâce à son énergie mentale. Au moins suffisamment pour faire un trou dans le mur. Mais si Natas n’y est pas parvenu, ce n’est pas à cause de ses pouvoirs psychiques, mais du fait de ses états d’âmes. »
- « Que voulez vous dire par là ? », demanda alors l’envoyé.
- « J’ai très vite compris que Natas manquait énormément de confiance en lui. De part sa volonté de bien faire, le regard des autres lui importe beaucoup. Et il faut avouer que l’attitude de Zérak envers lui l’a beaucoup handicapé. Même si, d’une certaine manière, ça l’a aidé. »
- « Comment ça ? »
- « Pour le comprendre, laissez moi vous racontez ce qui s’est passé ensuite. »


***


Cela faisait maintenant plus de deux semaines que Natas essayait désespérément de réussir l’exercice. Un petit cratère s’était formé sous ses coups incessant, mais vu l’épaisseur du mur, il était loin de réussir à y faire un trou.
Une nuit, au cours d’un de ses entraînements, seul au milieu de la salle, il frappait encore, inlassablement.
- « Je vais leur montrer ! Je veux leur montrer ! », dit il à voix haute, le regard enragé et les larmes aux yeux. « Je ne suis pas un incapable ! Je peux servir à quelque chose !! Je peux obtenir leur respect !!! ».
Le sang, qui avait jaillit depuis longtemps sous les coups déterminés du jeune homme, recouvrait entièrement ses poings.
- « Aaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!! », hurla Natas, frappant une ultime fois le mur. « Pourquoi est ce que je n’y arrive pas ?! ».
A bout de force, les larmes se mirent à couler plus intensément le long de ses joues, se mélangeant au sang sur le sol.
- « Ce n’est pas en te lamentant sur ton sort que tu y parviendras », retentit soudain une voix.
Natas se retourna alors, et vit Zérak qui le toisait.
- « Il m’a fallu seulement une heure pour terminer cet entraînement », dit il, le regard hautain. « Et toi, même au bout de deux semaine, tu n’y arrives toujours pas. »
- « Et alors ?! », répondit méchamment Natas, piqué au vif.
- « Et alors ?! Il faut te résigner à accepter la vérité. Tu n’y arriveras jamais », continua Zérak, se dirigeant vers la sortie. « Tu n’est qu’un humain ! »
Telle la pire des insultes, curieusement, ces dernières paroles énervèrent profondément Natas.
« Faible ! Tu es trop faible !! »

Tel un écho, ces mots se mirent à se répéter sans cesse dans sa tête, d’une voix extérieure tonitruante, et qui semblait provenir du passé. Et alors que Zérak allait franchir le seuil de la porte, un bruit fracassant retentit dans la salle. Lorsqu’il se retourna, il resta cloué sur place devant ce qu’il voyait.
La détonation produite fut si bruyante, que d’autres IDT, dont Sara et Japhet, se précipitèrent pour en connaître la provenance. Alerté lui aussi, Max arriva peu de temps après, et comme les autres, resta bouche bée.
Natas se tenait au milieu de la salle, le poing tendu et la tête baissée. En face de lui, il n’y avait plus aucunes traces du mur... Son coup surpuissant avait littéralement pulvérisé le bloc de béton. Mais ce qui était encore plus impressionnant, c’était les dégâts généraient par l’onde de choc qui résultait du coup de poing : une vaste traînée dans le sol ponctuée un immense trou béant dans le mur de la salle, loin derrière.
Natas se tourna alors, et lança un regard tueur à Zérak.
- « Ne me traite plus jamais d’humain ! », lui dit il froidement, avant de s’évanouir de fatigue.


***


- « A partir de ce jour, les pouvoirs de Natas progressèrent de façon fulgurante. A tel point qu’il atteint rapidement le niveau de ses trois autres camarades, avant de largement les dépasser. »
Cela faisait maintenant plus d’une heure que Max avait commencé son récit.
- « Les dépasser ? », demanda l’envoyé de l’Eglise, de plus en plus curieux.
- « En effet. Après avoir compris le fonctionnement de ses pouvoirs psychiques, il les perfectionna chaque jour, et appris même tout seul de nombreuses autres techniques de Télékinésie. »
- « Je vois. Maintenant je comprends pourquoi vous disiez qu’il était si doué. »
- « C’est comme ça qu’il est devenu l’un des meilleurs agents de l’Eden, réussissant avec une facilité déconcertante toutes les missions qu’on lui confiait. Et avec le temps, il gagna de plus en plus en assurance. »
- « 79 missions réalisées avec un taux de réussite de 100% », lu alors l’envoyé dans le dossier.
- « C’est bien ça », confirma Max
- « Du moins jusqu’à la dernière mission qui précéda sa fuite ? »
En guise de réponse, Max se contenta de baisser la tête.
- « Très bien. Maintenant résumez nous le briefing de cette mission je vous prie. »
Un court silence suivit, au cour duquel Max semblait replonger dans ses souvenirs.
- « D’accord », dit il finalement. « L’objectif consistait à localiser une secte qui se trouvait au sein de l’université d’Elay, puis de l’infiltrer. »
- « Qui était le chef présumé de cette secte ?», questionna l’envoyé.
Max leva les yeux et, l’air sérieux, prononça calmement :
- « Nos services de reconnaissance n’en était pas sûr, mais nous pensions qu’il s’agissait d’Augustus von Dam. ».
Ce nom fut comme un déclic pour le membre de l’Eglise.
- « Quoi ! », se mit il à crier. « Un des membres du Conseil de Shaaka ? Vous avez demandé au n°1411 de rencontrer un Contaminé de niveau 3 ?! Mais vous êtes inconscient ! Aussi doué soit il vous saviez qu’il n’avait pas la puissance requise pour l’affronter !! ».
Puis il s’arrêta net, comme pris d’une pensée terrifiante.
- « A moins que… Non ! C’est impossible !! ».
Max savait à quoi pensait l’envoyé. Son regard devint tout à coup inquiet, ce qui n’échappa pas au chef de l’Eden, qui n’avait pas dit un mot depuis le début de l’interrogatoire.
- « Calmez-vous un peu, cher ami », dit ce dernier, sortant de l’ombre depuis le fond de la pièce. « Je suis sûr qu’il avait de bonnes raisons pour agir ainsi ».
Puis il se tourna vers Max :
- « Continues. »
- « Je sais que cette mission comportait beaucoup de risques », poursuivit l’homme interrogé. « Mais Natas n’était pas censé rencontrer von Dam. Son réseau était trop grand, il n’aurait jamais dû être là. Je pense qu’il sait passer quelque chose qu’on avait pas prévu ».
Max se sentait coupable. Ses mains se mirent à trembler.
L’envoyé intervint alors :
- « Qu’est ce que vous essayez de nous dire ? Que le n°1411 s’est fait tuer par von Dam ? ».
- « Pire », répondit Max d’une toute petite voix. « Je pense qu’il s’est réveillé… ».
avatar
Flag Senpaï
Paysan
Paysan

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 31
Art de prédilection : Ecriture
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par v2 le Sam 18 Sep 2010, 00:56

salut,

bon j'ai lu un morceau.. ce projet est il destiné à la BD comme tu en parles sur l'autre post ?

si oui, il faut, sauf si tu l'as déjà fait, procéder à un découpage de ton histoire par page et un autre découpage de la page par images.. bien sur chaque image doit etre décrite au maximum..

---------------'Ô' www.vikings2000.com 'Ô'---------------
Le soleil est bon.. v2 est comme le soleil.. attention il brûle..
avatar
v2
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 8949
Age : 40
Localisation : Fond de cales avec la vinasse..
Art de prédilection : Dessin.. - Auteur de BD
Date d'inscription : 29/05/2005

http://leblogdeV2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par Flag Senpaï le Lun 20 Sep 2010, 19:22

Salut v2,

alors déjà merci pour ta réponse. En ce qui concerne le découpage de mon histoire pour en faciliter le dessin, c'est déjà commencé. Pour être honnête, je souhaiterai que mon histoire soit adaptée en dessins-animés (rien que ça :p). Mais comme je suis un minimum réaliste je sais qu'avant toutes choses, il me faudra des planches et autres représentations de mes personnages, de certains lieux, ne serait ce que pour situer le contexte. En plus, ça aidera indéniablement un futur producteur à mieux visualiser le produit final (s'il a lieu d'être). Et c'est là que j'ai besoin d'un dessinateur pour, dans un premier temps, réaliser quelques dessins de mon univers, d'où ma volonté d'une collaboration.

Après, en ce qui concerne l'introduction et le chapitre 1 de mon histoire, que j'ai posté précédemment, c'était plus pour avoir un retour quant à l'intrigue, les personnages, et savoir si oui ou non (et surtout pourquoi), tel ou tel lecteur accroche ou pas. Après, je peux comprendre que tout le monde n'aime pas le style d'univers que j'utilise, mais j'avoue être à la recherche de toutes formes de critiques, dans la mesure où elles sont constructives.

Voilou. J'espère avoir répondu à tes questions, et en tout cas merci de les avoir posées. A bientôt.
avatar
Flag Senpaï
Paysan
Paysan

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 31
Art de prédilection : Ecriture
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par Sehewë le Lun 20 Sep 2010, 20:56

Je m'apprêtais à dire que ce texte, tout en dialogue, méritait pas mal de description en plus, mais vu qu'il s'agit d'un texte écrit dans le cadre d'une BD, je comprends mieux!

Je précise que je ne suis pas du tout une experte en écriture ni en scénario, mais voilà les quelques commentaires qui me sont venus.

La première impression que j'ai eue en lisant ton texte ( après le choc des dialogues, :D), c'est un certain manque d'émotion et de relations entre les personnages. Notamment dans la partie où Max présente Natas aux autres enfants. Ce sont eux aussi des personnages de l'histoire et je pense que tu devrais leur laisser un peu plus de place pour s'exprimer. Bon, il s'agit d'un texte d'ouverture, donc je suppose que ce sera plus clair dans la suite.

Tu balances aussi beaucoup d'information sans vraiment les expliquer, le lecteur a du mal à entrer dans ton univers.

Cependant, je trouve que tes dialogues, et surtout celui du tout début, percutants et bien menés. Le héros Natas, apparemment un héros de type Shonen manga dans sa jeunesse (Nekketsu powwaaaa! :D), qui évolue et passe du côté sombre et le mystère qui plâne sur le début du scénario apportent une touche de gravité au récit.

Je n'ai qu'une hâte, avoir le fin mot de l'histoire!
avatar
Sehewë
Nains Forgerons
Nains Forgerons

Féminin
Nombre de messages : 94
Age : 25
Localisation : Suisse.
Art de prédilection : Manga et semi-réaliste
Loisirs : Artiser! Lecturer!
Date d'inscription : 19/09/2010

http://mirving.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par Flag Senpaï le Mar 21 Sep 2010, 22:28

Hello Sehewë,

effectivement mon histoire se destine plus au dessin qu'à l'écriture. Car c'est clair qu'avec un seul dessin, tu peux présenter un personnage là où 15 lignes de texte serait nécessaire.
Après, merci pour ton avis concernant les autres personnages (notamment les autres enfants). C'est vrai que dans le petit bout que j'ai mis ils ne s'expriment pas trop, mais j'avoue que c'est volontaire, la première partie de mon histoire tournant beaucoup autour du héros Natas. Et il en va de même pour les éléments informatifs que je balance à la pelle sans trop expliquer. En fait ma stratégie est de semer pleins d'informations, qui généreront de ce fait des mystères et autres questions, que j'élucide au fur et à mesure de l'histoire. Mais si tu as aimé et que ça te dis, c'est avec grand plaisir que je t'enverrai la suite... :p

D'ailleurs, miss Sehewë, je voudrai voir avec toi si tu pourrais me rendre un petit service... En fait, j'ai vu que ton art de prédilection était le manga, et même le semi-réalisme, ce qui est exactement ce que je recherche. Et comme tu l'as si bien deviné, mon héros est de type manga shônen (Itadakimasu power!!!! :p), avec tout ce que ça implique. C'est pourquoi je voulais savoir, vu que j'imagine que tu dessines souvent, si dans tes croquis tu pouvais t'essayer à modéliser mon héros?

Franchement, même une simple ébauche me suffirait, histoire d'avoir au moins une représentation graphique de mon personnage principal. Je pourrai te fournir tous les détails dont tu as besoin. Et vu qu'un service n'est pas gratuit, je suis prêt à te rendre la pareille par n'importe quel moyen. Certes mon art à moi c'est l'écriture, mais je sais faire plein d'autres choses (j'peux te faire un devoir à rendre qui te saôule, te donner mon avis sur n'importe quoi, et je peux même venir faire à manger chez toi si un jour ta la flemme... :p Je suis un homme multi-tâche!).

Bon en arrêtant mes conneries, je suis prêt à m'investir si toi t'es motivé pour un échange réciproque de ce style. Quoi qu'il en soit merci pour avoir lu et commenté mon chapitre, et j'espère voir à mon tour certaines de tes oeuvres. D'ici là, bonne continuation, et à bientôt.
avatar
Flag Senpaï
Paysan
Paysan

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 31
Art de prédilection : Ecriture
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par PIL451 le Mar 21 Sep 2010, 22:49

on peut lancer un petit concours-jeu pour ça si ça t'interesse....tu auras plusieurs versions, plusieurs visions, plusieurs ressentis...

---------------'Ô' www.vikings2000.com 'Ô'---------------
"Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière"

Michel Audiard

http://aaarghdamned.blogspot.com
avatar
PIL451
Les druides
Les druides

Masculin
Nombre de messages : 10971
Age : 147
Localisation : LYON
Art de prédilection : OUI
Loisirs : OUI AUSSI
Date d'inscription : 26/07/2006

http://aaarghdamned.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par Flag Senpaï le Mar 21 Sep 2010, 22:57

Franchement c'est faisable?! *dame de joie* j'osais pas... T'es mon héros PIL451! bbb

Bah si c'est faisable avec grand plaisir. Dis moi si je dois faire un truc, rédiger une annonce, peut-être mettre un peu plus de chapitre pour que les gens visualisent mieux, ... Digame.

En tout cas ça gère. Merci d'avance.
avatar
Flag Senpaï
Paysan
Paysan

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 31
Art de prédilection : Ecriture
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par Sehewë le Mer 22 Sep 2010, 23:52

Flag Senpaï a écrit:C'est pourquoi je voulais savoir, vu que j'imagine que tu dessines souvent, si dans tes croquis tu pouvais t'essayer à modéliser mon héros?

Ce sera avec plaisir que je te ferais quelques petits croquis si tu me donnes une description un peu plus hermmm ... descriptive de ton personnage. Au-delà de son apparence extérieure, c'est bien d'avoir une petite idée de son caractère. :) Ca aide pas mal à cerner le personnage et évite par exemple d'habiller un personnage dépressif en clown ( Tu me diras, ça peut faire partie d'un concept... 8D).

Cependant ( oui, il y a un petit "mais"), ne sois pas trop pressé parce que je viens de reprendre mes cours et entre mes dessins à terminer et mes séries d'éxos, je n'ai pas trop le temps de dessiner énormément en ce moment.

Flag Senpaï a écrit:(j'peux te faire un devoir à rendre qui te saôule, te donner mon avis sur n'importe quoi, et je peux même venir faire à manger chez toi si un jour ta la flemme... :p Je suis un homme multi-tâche!)

Mr.Red Si t'es fort en physique, je t'embauche! :P
avatar
Sehewë
Nains Forgerons
Nains Forgerons

Féminin
Nombre de messages : 94
Age : 25
Localisation : Suisse.
Art de prédilection : Manga et semi-réaliste
Loisirs : Artiser! Lecturer!
Date d'inscription : 19/09/2010

http://mirving.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par Flag Senpaï le Ven 24 Sep 2010, 13:59

Hello,

d'avance, énormément merci. Même si je me doutes que tu dois avoir plein de taf, c'est déjç cool de prendre en considération ma demande. Merci encore donc. Du coup je vais préparer une petite fiche pour te donner tous les détails dont tu pourrais avoir besoin.
En ce qui concerne la physique, j'ai fait un bac S et j'me débrouillais pas trop mal. Donc franchement si j'peux t'être utile, hésites pas.... :p

Bonne journée à toi.
avatar
Flag Senpaï
Paysan
Paysan

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 31
Art de prédilection : Ecriture
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par Sehewë le Sam 25 Sep 2010, 21:53

Yep, je suis impatiente de voir ça! :)
avatar
Sehewë
Nains Forgerons
Nains Forgerons

Féminin
Nombre de messages : 94
Age : 25
Localisation : Suisse.
Art de prédilection : Manga et semi-réaliste
Loisirs : Artiser! Lecturer!
Date d'inscription : 19/09/2010

http://mirving.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par v2 le Sam 09 Oct 2010, 19:18

pour revenir au concours proposé par pil451, il faut que tu donnes une description de ton personnage (sur le sujet du concours) et non un morceau de ton texte..
il faut que tu détailles ton perso au max sans faire 60 lignes..

---------------'Ô' www.vikings2000.com 'Ô'---------------
Le soleil est bon.. v2 est comme le soleil.. attention il brûle..
avatar
v2
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 8949
Age : 40
Localisation : Fond de cales avec la vinasse..
Art de prédilection : Dessin.. - Auteur de BD
Date d'inscription : 29/05/2005

http://leblogdeV2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire d'un Démon...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum