bafouille à moi...

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Lun 05 Fév 2007, 19:44

je ne sais pas...
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Adrenaline le Lun 05 Fév 2007, 20:16

Il va y en avoir une ?

Adrenaline
Boucs sacrés
Boucs sacrés

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Jamais tres loin
Date d'inscription : 01/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Lun 05 Fév 2007, 22:30

vi, mais là malade et surbooké...
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Adrenaline le Mar 06 Fév 2007, 08:50

Ah.........je connais ça, et bien je vais donc patienter.
J'ai lu ton premier chapitre, et ça donne très envie de lire la suite....j'adore le fantastique et il semble que tu n'écrives que ça, c'est exact ?

Adrenaline
Boucs sacrés
Boucs sacrés

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Jamais tres loin
Date d'inscription : 01/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Mar 06 Fév 2007, 20:39

Vi, je fait quasi exclusiment du fantastique... sinon si tu as envie, mon livre est en vente en librairie et sur internet (amazon...) vi, je sais, pas de pub...
sinon toujours gros rhume option sinusite et je suis en pleine période d'évaluation des élèves, d'où beaucoup beaucoup de boulot....
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Adrenaline le Mar 06 Fév 2007, 21:02

Pour ton bouquin, j'ai vu......et il se pourrait bien que je le commande.
Pas cool les évaluations.......moi je les subit c'est pas beaucoup mieux... bbb
mais c'est pas grave ça occupe........... lol!

Adrenaline
Boucs sacrés
Boucs sacrés

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Jamais tres loin
Date d'inscription : 01/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par v2 le Mar 06 Fév 2007, 21:05

Un livre ?? mais si au contraitre !! de la pub !!!! si le livre est de toi.. no problemo --> publicite à fond !!! quand un membre sort un truc autant en profiter !!

pub !!!

---------------'Ô' www.vikings2000.com 'Ô'---------------
Le soleil est bon.. v2 est comme le soleil.. attention il brûle..
avatar
v2
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 8949
Age : 40
Localisation : Fond de cales avec la vinasse..
Art de prédilection : Dessin.. - Auteur de BD
Date d'inscription : 29/05/2005

http://leblogdeV2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par v2 le Mar 06 Fév 2007, 21:14

tu begayes Ad ?? tu postes en double !! allez hop effacage..

---------------'Ô' www.vikings2000.com 'Ô'---------------
Le soleil est bon.. v2 est comme le soleil.. attention il brûle..
avatar
v2
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 8949
Age : 40
Localisation : Fond de cales avec la vinasse..
Art de prédilection : Dessin.. - Auteur de BD
Date d'inscription : 29/05/2005

http://leblogdeV2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Adrenaline le Mar 06 Fév 2007, 21:18

c'est pas moi qui begaye c'est l'ordi bbb

Adrenaline
Boucs sacrés
Boucs sacrés

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Jamais tres loin
Date d'inscription : 01/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Mar 06 Fév 2007, 21:38

heu.. je me suis déjà fait malproprement virer d'un forum car j'avais mis dans ma signature la pub de mon livre, alors la pub maintenant j'évite,
pour en savoir plus allez faire un tour sur le lien "www" en bas du message (entre "mp" et "msn") làbas toutes les info et le lien vers le chapitre 1

pour ce qui est des évaluations: 9pages par élève, avec 19 élèves...soit 171pages à corriger, en passant environ 3minutes sur chaque feuille, cela représente au bas mot presque 5h1/2 de correction, sans compter que comme j'ai deux niveaux (CP et CE1) ce n'est pas 9pages de sujet que j'ai fabriqué, mais 18, en passant environ 20min sur chaque, soit 3h, auxquelle il faut rajouter une bonne heurre pour faire les photocopies, trier les feuilles en livret d'évaluation et agrafer le tous....donc 5h1/2, + 3h, +1h... presque 10h rien que pour ça en plus du boulot habituel...
JE HAIS LES EVALUATIONS!!!!!
Mais le pire est à venir, suite à ces évaluation, je convoque les parents de tout les élèves, élève par élève, avec presque 30min de rendez-vous à chaque fois... soit là aussi presque 10h pris sur mon temps personnel.... donc en tout des évaluations qui me bouffent pas loin de 20h de ma vie privée
JE HAIS LES EVALUATIONS!!!
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par v2 le Mar 06 Fév 2007, 21:43

sauf que là c'est moi qui te dit de mettre la pub pour promotionner ton bouquin.. donc tu peux le faire.. et si tu veux en vendre, tu dois le faire ..!!

maintenant si tu ne veux pas nous le présenter.. .. tu fais comme tu veux..

---------------'Ô' www.vikings2000.com 'Ô'---------------
Le soleil est bon.. v2 est comme le soleil.. attention il brûle..
avatar
v2
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 8949
Age : 40
Localisation : Fond de cales avec la vinasse..
Art de prédilection : Dessin.. - Auteur de BD
Date d'inscription : 29/05/2005

http://leblogdeV2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Mar 06 Fév 2007, 23:26

mais si, j'veux le vendre!!! mais ça fait déjà deux ans (à quelques jours près) qu'il est sorti
bon je fait une fouille archéologique dans mon ordi pour trouvé le texte du chap un, pour appater le client.
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Adrenaline le Mar 06 Fév 2007, 23:31

Ah je me suis fait appater................je vois je vois, m'en fous c'etait bien, na!

Adrenaline
Boucs sacrés
Boucs sacrés

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Jamais tres loin
Date d'inscription : 01/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par v2 le Mar 06 Fév 2007, 23:40

et n'oubli pas le lien vers là où on peut le trouver..

---------------'Ô' www.vikings2000.com 'Ô'---------------
Le soleil est bon.. v2 est comme le soleil.. attention il brûle..
avatar
v2
Fondateur
Fondateur

Masculin
Nombre de messages : 8949
Age : 40
Localisation : Fond de cales avec la vinasse..
Art de prédilection : Dessin.. - Auteur de BD
Date d'inscription : 29/05/2005

http://leblogdeV2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Mer 07 Fév 2007, 00:01

valà le chapitre 1 de mon chef d'oeuvre bbb mais c'est pas la version sans fautes d'orthographe car je n'arrive pas à mettre la main dessu..


Sphingidae Trésorus.


1-En Route pour les vacances.

Il faisait une chaleur écrasante en ces premiers jours du mois d’août et cette petite route qui longeait la côte était déserte… Enfin pas tout à fait car en ce beau milieu d’après midi de canicule, il y avait une voiture… Et dans cette voiture, il y avait M.Valentim, Mme Valentim, ainsi que leurs deux enfants : Maël (9 ans) et Victoria (5 ans).
-M’man ? On arrive quand ? Demanda Maël qui en avait marre de ce voyage qui n’en finissait pas.
A côté de lui, sur la banquette arrière, sa sœur somnolait depuis un bon moment déjà.
-Demande à ton père ! Répondit Mme Valentim qui manifestement n’était pas de bonne humeur.
-P’pa, on arrive quand ? Questionna à nouveau le jeune garçon.
M. Valentim émit, pour toute réponse, un grognement. Lui aussi ne semblait pas de bonne humeur.
L’humeur massacrante de M. et Mme Valentim s’expliquait de manière très simple, en effet cela faisait près de trois heures qu’ils tournaient en rond sur ces maudites routes de campagne au beau milieu de nul part, perdus dans une immense forêt de pins. Si seulement Mr Valentim n’avait pas oublié de poster le chèque pour l’hôtel, ils n’en seraient pas là.
En effet, quelques heures plus tôt, l’hôtel, où ils devaient passer leurs traditionnelles vacances d’été à la plage, leur avait poliment dit d’aller voir ailleurs car chez eux il n’y avait pas de place pour des gens qui ne payaient pas dans les temps. Et maintenant, en plein milieu de vacances d’été, il serait impossible de trouver où se loger. Pourtant, envers et contre tout, Mr Valentim ne désespérait pas de trouver un hôtel, une auberge ou n’importe quoi d’autre où il y aurait de la place pour eux. De son côté Mme Valentim ne partageait pas l’avis de son mari et ne désespérait pas de convaincre son époux de faire demi-tour et de rentrer sur Clermont-Ferrand où ils pourraient toujours aller passer quelques jours chez Mr et Mme Murail, les parents de Mme Valentim.
Mr Valentim, qui n’avait pas la moindre envie d’aller passer ses vacances chez ses beau-parent, refusait obstinément de suivre les conseils de sa femme.
- P’pa ? On arrive QUAND ? Demanda encore une fois Maël.
- J’sais pas ! Marmonna Mr Valentim entre ses dents
Voyant qu’on ne lui répondrait pas, le jeune garçon se renfrogna, se tassa sur son siège et prit son mal en patience.
Les vacances commençaient vraiment mal.

Les Valentim roulèrent comme ça pendant encore une heure avant de conclure que non seulement ils n’avaient nul part où dormir ce soir là, mais en plus ils étaient totalement et irrémédiablement perdus.
Mr Valentim ralentit et s’arrêta sur le bord de la route. Autours d’eux il n’y avait que des pins et pas âme qui vive à des kilomètres à la ronde pour les aider à retrouver leur chemin.
Maël et Victoria descendirent de la voiture surchauffée bien trop heureux de pouvoir ce dégourdir les jambes. Leurs parents en firent autant, mais ceux-ci, à peine dehors, se mirent à se disputer au sujet de l’hôtel, du voyage et de d’autre chose encore.
Les deux enfants, qui n’avaient pas tellement envi d’assister à ce genre de spectacle et d’écouter leurs parents échanger leurs points de vu sur la situation, préférèrent aller en exploration des sous bois alentours.

Suivit de sa petite sœur, Maël escalada le talus et pénétra dans la forêt.
Le sol était recouvert d’aiguilles et de pommes de Pins. Au loin, le jeune garçon remarqua des buissons plus verts que le reste et décida d’aller voir de quoi il s’agissait, laissant ses parents criés tant qu’ils le voudraient au bord de la route. Sa sœur le suivit comme une ombre. Il se retourna.
- Vic !! Arrête de me suivre comme ça ! Ordonna-t-il à sa sœur.
Victoria s’immobilisa et regarda fixement son frère avec ses grands yeux verts.
- Va voir Maman ! Continua le jeune garçon.
La gamine ne bougea pas d’un pouce.
- VIC !!!
- Je reste avec toi ! Cria Victoria de sa petite voix aiguë qui semblait vouloir vous percer les oreilles.
- Va voir Maman ! Répéta une nouvelle fois Maël.
- NAN ! Hurla la petite fille.
Au loin, là-bas au bord de la route, les cris de Mme Valentim résonnaient entre les arbres.
Maël soupira. Quelque part il comprenait que sa sœur ne veuille pas retourner auprès de ses parents, mais il n’avait pas envie, non plus, de l’avoir sur le dos.
Le jeune garçon soupira une nouvelle fois. En fait, il n’avait pas le choix, Victoria allait le suivre quoi qu’il dise. Il reprit son exploration sans dire un mot supplémentaire.

Quelques instants plus tard, ils croisèrent un buisson qui, bien que d’un vert éclatant, n’avait rien d’intéressant. Maël décida alors d’aller voir ce qu’il y avait un peu plus loin.
Après avoir marcher pendant quelques minutes, toujours en entendant les cris de leurs parents, les deux enfants aperçurent une palissade de bois. Ils s’en approchèrent pour voir de quoi il s’agissait exactement.
Cette palissade se révéla être constituée de planches clouées horizontalement sur des piquets. Entre chacune d’elle il y avait de fins espaces. Ne pouvant résister à la curiosité, Maël s’appuya à cette clôture et jeta un coup d’œil de l’autre côté par l’une des fentes. Il fut aussitôt imité par sa petite sœur.
Le jeune garçon fut un peu déçu car de l’autre côté de la palissade il n’y avait que des arbres, des arbres et des arbres. Bref rien qui ne justifie la présence de cette barrière au milieu des bois.
- Y’a un château ! S’écria Victoria de sa petite voix stridente.
Perplexe, Maël se tourna vers sa sœur. Celle-ci, le nez écrasé contre les planches de bois, semblait regarder fixement quelque chose. Le jeune garçon vérifia la vue qu’il avait au travers de la clôture. Il ne vit rien qui ressembla à un bâtiment quelconque, alors un château…
- Y’a pas d’château, tu rêve…
- Mais si ! il est là ! S’obstina la petite fille.
- Mais non ! Y’a rien là !
- Mais si !
- Non !
- Si ! Si ! Et si !
- Ben alors il est où ? Demanda Maël avec une pointe de moquerie.
Victoria lui indiqua, du doigt (et même de la main toute entière) une direction vers la droite.
- Là !
Juste pour vérifier que sa sœur avait bien des hallucinations, Maël jeta un coup d’œil dans cette direction. A sa grande surprise, il distingua , très loin donc très petit, la forme d’un bâtiment. Il fixa son attention sur ce minuscule point gris entre les arbres mais comme il n’avait pas les yeux de Superman il ne distingua pas grand chose de plus, il était trop loin.
Derrière lui, Maël entendait toujours la voix de sa mère qui critiquait le sens de l’orientation de son père. L’enfant jugea qu’il avait bien le temps, avant que ses parents se calme, d’essayer de voir de plus près ce qu’il y avait de l’autre côté de la palissade.
Sa petite sœur sur les talons, Le jeune garçon longea le mur de planches dans la direction du point gris tout en gardant comme repère la voix de sa mère, là-bas au bord de la route.
C’est ainsi que les deux enfants s’enfoncèrent un peu plus dans la forêt de pins.

Au bout d’un petit moment, le terrain se fit plus vallonné et ils croisèrent une rivière. Enfin « rivière » est un bien grand mot pour désigner le fin ruisseau qu’ils franchirent. Ensuite ils traversèrent de vieilles ruines dont il ne restait que quelques pierres éparpillées sur le sol.
Maël et Victoria venaient de dépasser un dernier tas de pierres quand ils entendirent des bruits de voix en provenance de l’autre côté de la palissade.
Quelque chose percuta violemment le mur de bois en faisant un bruit de tonnerre.
« Sigfrid ? Ça vas ? Rien de cassé ? » Cria, de l’autre côté de la clôture, un voix nasillarde de femme.
Des pas se rapprochèrent à vive allure. Au bruit que cela fit, il devait y avoir plusieurs personnes.
Poussé par la curiosité, Victoria s’approcha de la palissade pour essayer de voir, par les interstices entre les planches, ce qui se passait de l’autre côté. Maël eut bien la même idée mais n’eut pas le temps de la mettre en application car une tête apparut au-dessus de la barrière.
Il s’agissait d’un adolescent de quatorze ou quinze ans, avec des cheveux châtain claire coiffés en bataille (ou bien pas coiffés du tout, c’est au choix) qui n’avaient pas du voir de coiffeur depuis de longs mois. Mais la seul chose à laquelle fit attention Maël, ce fut aux yeux bleu saphir de l’adolescent, dans lesquels brillait un regard dur comme du métal. Le jeune garçon eut un frisson.
Maël constata brutalement que sa sœur n’avait pas fait attention à l’étrange apparition qui les regardait par-dessus la palissade. Le jeune garçon attrapa sa sœur par le col de sa robe et la tira brusquement en arrière.
Le visage de l’adolescent passa d’une expression un peu surprise à une nettement plus amusée en entendant la petite fille crier d’être ainsi malmenée par son frère. La gamine se figea en apercevant la raison de ce mauvais traitement.
Elle aussi resta comme hypnotisée par le regard bleu saphir du garçon par-dessus la palissade. Maël et Victoria reculèrent de plusieurs mètres quand l’adolescent se hissa sur le mur de planche et sauta devant eux.
Entièrement vêtu de noir, le garçon devait faire au moins deux têtes de plus que Maël, pourtant celui-ci était plutôt grand pour son âge.
« Alexandre ! » Cria la voix nasillarde de l’autre côté de la palissade. « Reviens ici tout de suite, tu n’as pas le droit d’aller de l’autre côté de la barrière ! »
La garçon, qui se nommait Alexandre comme nous venons de l’apprendre, eut une moue agacée. Mais il tourna bien vite son attention vers les deux enfants qui lui faisaient face et qui n’avaient pas l’air du tout rassurés, il se rapprocha d’eux avec un sourire en coin.
« Vous avez l’air… Perdu ?! » Dit-il d’une voix mielleuse.
Dans la bouche de l’adolescent cette phrase, qui n’était qu’une constatation, donnait une impression étrange… celle de se trouver devant un dangereux fou sanguinaire qui n’attendait que le moment idéal pour transformer le mot « perdu » en celui de « décédé ».
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Mer 07 Fév 2007, 00:03

Victoria se réfugia derrière son frère et celui-ci regretta de n’avoir personne pour en faire autant. Voyant que l’adolescent nommé Alexandre attendait une réponse, le jeune garçon prit une inspiration.
« N… Non ! Mes parents sont… » Commença à dire Maël en se retournant pour indiquer un direction. Il se rendit alors compte qu’en fait il n’avait pas la moindre idée de où étaient ses parents, il n’entendait plus leurs voix. Il réalisa qu’Alexandre avait raison, lui et sa sœur étaient perdus !
C’est alors qu’avec soulagement, Maël vit d’autres personnes se percher sur la palissade. Il ne savait pas trop pourquoi mais l’adolescent aux yeux bleu saphir le mettait mal à l’aise.
Désormais il y avait deux personnes assises sur la planche du haut de la clôture… Deux filles, l’une devait avoir treize ou quatorze ans, l’autre ne devait pas être beaucoup plus âgée que Maël. Quelques instants plus tard, une gamine apparut à son tour, elle avait l’air d’avoir une ou deux années de moins que le jeune garçon. Pour compléter le tableau, les trois filles furent rejointes par un garçon d’une dizaine d’année dont le visage portait divers écorchures et dont le nez saignait légèrement.
La plus âgée des filles s’adressa à Alexandre, celui-ci faisait toujours face à Maël et Victoria en fixant du regard sans dire un mots.
- C’est qui ces deux là ?
L’adolescent leva les épaules en signe d’ignorance. La jeune fille se tourna alors vers les deux enfants qui étaient le centre d’intérêt du groupe.
- J’m’appelle Maël… Maël Valentim. Répondit Maël avant qu’on ne lui pose la question. Et ça c’est ma sœur Victoria. Ajouta-t-il en désignant la petite fille que se cachait derrière lui.
- Et vos parents sont où ? Demanda la voix nasillarde que Maël et Vic avaient déjà entendue un peu plus tôt.
Le jeune garçon sursauta car la personne qui venait de parler (une jeune femme blonde, grande et portant une robe de plage blanche à motif bleu ciel) venait d’apparaître devant lui, comme sortit de nul part. Il se ressaisit bien vite, les gens n’apparaissent pas comme ça… Jamais !
- Ben … Ils sont au bord de la route. Bégaya Maël.
- La route ? S’étonna la jeune femme. Vous êtes venus jusqu’ici tout seuls ?
- Oui ! Soupira le jeune garçon.
- Bon… fit la jeune femme alors que les autres personnes présentes semblaient surprises par ce qu’elles venaient d’entendre et attendaient la suite avec curiosité. Et bien ça m’étonnerait que vous retrouviez votre chemin seul, il va falloir que je vous accompagne.
La jeune femme venait de décider cela toute seule sans consulter les premiers intéressés. C’est–à-dire Maël et Victoria. Elle se tourna ensuite vers la plus âgée des filles qui étaient perchées sur la palissade.
- Laïla, tu peux emmener ton frère et tes sœurs au château ?
La jeune fille soupira.
- Ouais, finit-elle par répondre de mauvaise grâce.
La prénommée Laïla descendit de son perchoir et en fit faire autant à ce qui devait être ses sœurs et son frère.
La femme à la voix nasillarde se tourna vers l’adolescent aux yeux bleus.
- Quant à toi… La jeune femme hésita. Tu suis tes cousins !
La garçon sembla hésiter à dire quelque chose mais se ravisa et ne dit rien. Il escalada la barrière et sauta de l’autre côté. Le bruit de ses pas disparut peu après.
La jeune femme se retourna vers Victoria et Maël.
- Je vais vous raccompagner car vous ne retrouverez jamais votre chemin dans cette forêt. Suivez moi.
Elle avait fait quelques mètres quand elle se rendit compte que les deux enfants n’avaient pas bougé d’un centimètre … non en fait ce n’est tout à fait exacte car ils avaient reculé de manière imperceptible. La jeune femme retourna auprès d’eux.
- Interdiction de suivre les inconnus ? Soupira-t-elle.
Maël et Vic confirmèrent d’un geste de la tête.
- Bon…Alors… J’me présente : Je m’appelle Pimprenelle, je suis l’animatrice qui s’occupe des jeunes à la pension des Pigeons-Voyageurs. Actuellement je n’ai que trois enfants et deux adolescents à ma charge et à l’instant nous faisions un jeu collectif… enfin jusqu'à ce que Sigfrid se cogne à la barrière et que l’on vous trouve…
- Et c’est une Mégère, mais ça elle ne le vous dira pas ! Ajouta une voix juste derrière elle.
Il s’agissait du garçon aux yeux bleu saphir qui était revenu. Celui-ci les regardait avec un air visiblement amusé.
- Alexandre ! Je croyais t’avoir dit de…
- De ne plus passer par-dessus la barrière ? De ne plus te traiter de mégère ? De ne plus traîner tout seul dans la forêt ? De…
- … De suivre tes cousins ! Réussit-elle à dire en fin de compte.
- Ha ! Ça ! ben j’l’ai pas fait !… Au fait, y’a les gamins qui sont en train de se faire la malle.
Pimprenelle (après tous, c’est comme ça qu’elle s’appelle) se tourna pour voir Maël qui s’éloignait discrètement en tirant sa sœur par la main. Il n’avait pas la moindre idée de qui pouvaient être ces gens et n’avait pas du tout envie de le savoir.
-Attendez ! Cria la jeune femme. Vous allez vraiment vous perdre si vous ne me suivez pas !
Maël ralentit le pas, cette femme avait parfaitement raison mais pour rien au monde il ne l’avouerait. C’est alors qu’il remarqua que la femme s’était déplacée et se trouvait à présent juste devant lui.
Mon Dieu ! comment avait-elle fait pour se déplacer aussi vite ?
Le jeune garçon s’immobilisa, son instinct lui disait que, quoiqu’il fasse, elle serait toujours devant lui. Il essaya encore deux fois de prendre la fuite mais son sixième sens avait parfaitement raison, Pimprenelle se déplaçait plus vite que lui.
Après exactement 8 minutes, 56 secondes et 12 centièmes, Maël déclara forfait et se laissa guider par le jeune femme à la voix nasillarde. Celle-ci passa la première et marcha d’un pas rapide à travers les pins. L’adolescent aux yeux bleus fermait la marche, de toute évidence celui-ci n’avait rien de mieux à faire de son après-midi.
Ils marchèrent en silence pendant un temps incroyablement long. Maël s’étonna d’avoir fait autant de chemin depuis la route. Finalement ils atteignirent le long ruban de bitume de la route départemental D56. Il fallut encore un peu de temps pour repérer la voiture presque neuve des Valentim. Et c’est sous bonne escorte que Maël et Victoria se dirigèrent vers le véhicule familial.
Là-bas les deux enfants retrouvèrent leur mère qui était folle d’inquiétude de les avoir perdu dans les bois. Mr Valentim apparut quelques instants plus tard, lui aussi visiblement soulager de les voir sains et saufs.
Après avoir adresser à leurs enfants quelques remontrances de circonstance (il ne faut jamais disparaître comme ça, c’est très dangereux ! Dieu seul sait ce qui peut vous arriver… enfin Dieu et l’auteur.) Mr et Mme Valentim remercièrent la jeune femme blonde à la voix nasillarde de leur avoir ramené les deux garnements.
Mr Valentim en profita pour demander deux ou trois renseignements à la jeune femme du nom de Pimprenelle, car ils étaient toujours aussi perdus et sans logis pour la nuit.
Les Valentim furent très heureux d’apprendre que, non loin de là, il y avait une pension de vacances… la pension des Pigeons-Voyageurs… Et que là-bas, il y avait des chambres libres.
Pimprenelle expliqua comment atteindre la pension par la route puis repartit par la forêt, toujours accompagnée d’Alexandre qui n’avait pas prononcé une parole depuis la palissade.
Une fois que le duo eut disparu dans les sous bois, Mr et Mme Valentim ré-installèrent leurs deux enfants dans la voiture sur-chauffée et repartirent sur la route écraser de soleil dans la direction qui leur avait été indiquée. Pourtant, malgré les explications de la jeune femme à la voix nasillarde, ils eurent beaucoup de mal à trouver l’entrée du domaine de la pension des Pigeons-Voyageurs. Ce fut Victoria qui repéra la grille la première et comme à son habitude elle fit part de sa découverte en poussant un cri parfaitement strident.

Mr Valentim dut s’y reprendre plusieurs fois pour réussir à faire passer sa belle auto presque neuve entre les piliers qui encadraient la grille. Il s’en fallut malgré tout de peu que la voiture sorte de la manœuvre un peu moins neuve qu’auparavant en passant à seulement quelques millimètres de la colonne de pierre se trouvant à droite de l’entrée.
Enfin bref, c’est sans dommage (pour la voiture, je n’en dirais pas autant des chastes oreilles des passagers car durant la manœuvre Mr Valentim poussa quelques jurons que la décence ne me permet pas de transcrire ici.) que la voiture s’engagea sur une allée de gravillons blanc. Cette allée, qui était bordée d’arbres, se révéla d’une longueur extravagante et il fallut plus de dix minutes aux Valentim pour apercevoir enfin la pension proprement dite.
Toute la famille fut impressionnée par le bâtiment, s’il ne s’agissait pas d’un château, cela en avait l’air. L’immense et imposante bâtisse était constituée de tours, tourelles et autres pièces d’architecture dont je ne connais pas le nom mais qui font parties des châteaux… En fait si, il s’agissait d’un château.
Au bord de l’allée, entre les massifs de fleurs, une petite pancarte apparut :

« Bienvenu
à la
Pension des Pigeons-Voyageurs»
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Mer 07 Fév 2007, 00:17

Pour connaître la suite, faudra acheter le livre quelques liens promotionnels vers mon oeuvre:
d'abord directement chez l'éditeur (qui vend en version papier et en version pdf)http://www.manuscrit.com/
(attention toutefois, l'éditeur est trèèèèèèèèès long à envoyer les commandes)

sinon quelques sites marchands:
Amazon
Price minister
Alapage


Dernière édition par le Mer 07 Fév 2007, 00:28, édité 1 fois
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Adrenaline le Mer 07 Fév 2007, 00:22

Amazone me dit qu'ils envoient sous 2 jours ........c'est pas très long!
Je vous dirai quand je l'aurai. ;)

Adrenaline
Boucs sacrés
Boucs sacrés

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Jamais tres loin
Date d'inscription : 01/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Mer 07 Fév 2007, 00:31

chez l'editeur, il faut plus de 3 semaines (c'est des impressions à la demande)
chez les autres, l'éditeur leur fourni un exemplaire en stock.. donc effectivement tu devrais l'avoir assez vite.
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Rackaël le Mer 07 Fév 2007, 06:45

Bon, j'ai lu et c'est nul ma pauvre.... tu seras jamais éditée! :om

Rackaël
Thor
Thor

Masculin
Nombre de messages : 4518
Age : 44
Localisation : Dans la nuit...... je veille!
Art de prédilection : Esclave
Loisirs : Tuer des gens, violer des animaux et cueillir des fleurs.
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Mer 07 Fév 2007, 11:38

Shocked
Je croyast que le politique du forum était la critique constructive? hulk
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Adrenaline le Jeu 08 Fév 2007, 23:03

Je me pose une question : pourquoi il y a un 1/ devant le titre de ton livre, une ou plusieurs suites sont prévues ?

Adrenaline
Boucs sacrés
Boucs sacrés

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Jamais tres loin
Date d'inscription : 01/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Jeu 08 Fév 2007, 23:10

y'a un tome deux:
"sphingidae trésorus, 2/la lueur de mars"
mais il n'est pas sorti (trop peu de vente du tome 1..), je ne desespére pas qu'il sorte un jour...
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Adrenaline le Jeu 08 Fév 2007, 23:14

Avec tous les livres que vont t'acheter les vikings ça va être bon ..... hein les vikings?

Adrenaline
Boucs sacrés
Boucs sacrés

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 44
Localisation : Jamais tres loin
Date d'inscription : 01/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par reveanne le Jeu 08 Fév 2007, 23:18

hum.. actuellement j'ai vendu.. heu...48 livres.. quel succès!
avatar
reveanne
Heimdall
Heimdall

Féminin
Nombre de messages : 887
Age : 37
Localisation : à droite au fond de ma tête
Art de prédilection : torture et autres sévices sur poupée
Date d'inscription : 28/12/2006

http://coteface.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: bafouille à moi...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum